BEDDES

Maire
AUPETIT Fabrice

Adresse postale
Le bourg
18370 BEDDES

Tél. 02 48 61 40 66
Fax 02 48 61 40 66

Email
mairie.beddes18@orange.fr

Horaires d’ouverture
Lundi  : 17h30 – 19h
Mercredi  : 9h – 12h
Vendredi : 17h30 – 19h

Nombre d’habitants
93

Superficie
1 292 ha

Nom des habitants
Beddois / Beddoises

Diaporama

CHATEAUMEILLANT

Maire
BERGERAULT Guy

Adresse postale
4 Place de la Mairie
18370 CHATEAUMEILLANT

Tél. 02 48 61 33 17
Fax 02 48 61 33 73

Email
mairie@chateaumeillant.fr

Horaires d’ouverture
Du lundi au vendredi : 8h30-12h / 14h-17h

Nombre d’habitants
2008

Superficie
42,50 km²

Nom des habitants
Castelmeillantais(e)

Diaporama

L’histoire de la ville

Aux confins de la cité des Bituriges, des cités des Lémovices et des Arvernes, Chateaumeillant est un centre de peuplement depuis la préhistoire. La ville existait au VII° siècle avant JC et portait alors le nom de Meylan.

Dans les années 150-100 avant J.C., Châteaumeillant était une ville prospère. Sa situation géographique, en effet sur un axe Est-Ouest, lui a permis d’être le centre d’un commerce important, commerce dont témoignent les nombreuses amphores retrouvées en particulier quartier St Martin, et qui servaient à transporter du vin italien.

César lors de sa guerre des Gaulles en 52 avant J.C. est, vraisemblablement passé
tout près de Châteaumeillant, et c’est à cette époque que Meylan devint Médiolanum, nom certainement du à la position centrale qu’elle occupe, nom que Châteaumeillant partage, d’ailleurs, avec d’autres villes françaises mais aussi avec Milan en Italie.

Médiolanum est particulièrement remarquable par son oppidum, celui-ci se situe entre la Goutte Noire et la Sinaise, les deux rivières qui passent à Châteaumeillant, et qui constituent une défense naturelle. Cet oppidum était également protégé par un rempart, composé d’un « mur gaulois » fait de bois et de pierres, et recouvert d’un imposant talus de terre constituant une défense contre les agresseurs éventuels.

Plan du Castrum

Au Moyen-âge, la ville est toujours prospère, elle est organisée en Castrum, le bourg est entouré de fortifications et d’un large fossé.
C’est aux XIème et XIIème siècle que les plus importantes constructions de la ville apparaissent :

Le Blason de la ville

Blason de ChateaumeillantC’est le blason du premier comte de Châteaumeillant Jean Fradet de Saint-Août qui épousa Marie Jeanne de Saint Gelais de Lusignan.

Le Patrimoine

Le Musée Emile Chénon

 

Musee-archeologique

Situé dans un logis médiéval du XIVème siècle, le musée Emile Chénon abrite une rare collection d’amphores (plus de 350) ainsi qu’un mobilier archéologique considérable tel que des céramiques gauloises et gallo-romaines, une collection numismatique rare et une statuette lapidaire d’un personnage au torque.

musee puits

 

L’église Saint-Genès

L’église St-Genès de Châteaumeillant est assurément l’un des plus impressionnants édifices romans du Cher, par sa situation dominante et surtout par son ampleur. L’église était en 1115 un prieuré dépendant de DEOLS (Indre).

À l’intérieur, le chœur bénédictin avec son abside et ses six absidioles séparées par de larges arcades confère à l’édifice une monumentalité qui n’apparaît dans aucun autre édifice roman du Berry. L’intérieur révèle également un bel ensemble de 131 chapiteaux ornés de feuilles et palmettes, d’animaux, de masques ou de personnages.

La façade monumentale est alourdie par le clocher datant de 1857 ; celui-ci est le cinquième clocher dans l’histoire de l’église.

eglise-saint-genes

Notre Dame la Petite dite le Chapitre

Bâtie comme chapelle du château au XIème siècle l’église Notre-Dame-la-Petite a été agrandie au cours du siècle suivant.
Elle est également connue sous le nom de Chapitre car de 1517 à 1523, Jean d’Albret accomplit la dernière volonté de sa Mère : fonder un chapitre (collège de chanoines réguliers) dans l’église de Notre-Dame.
Désaffectée au moment de la révolution, elle fait partie du patrimoine de la commune et abrite notamment la salle des mariages et un large hall.

Le vignoble

On retrouve l’origine du vignoble de Châtraumeillant dans les écrits de Grégoire de TOURS au VIème siècle.
En 2010, l’Appellation d’Origine Contrôlée a été obtenue avec fierté après de longues années de travail de la part de viticulteurs motivés et engagés.
Nous comptons aujourd’hui près de vingt cinq viticulteurs indépendants soit une quinzaine de plus qu’il y a dix ans.

La réputation du vignoble s’est d’abord faite à partir de son vin « Gris », une distinction que les vignerons ont souhaité mettre en avant pour parler de leur « Rosé » issu du pressurage direct des raisins.

Depuis quelques années, les vins Rouges aux arômes intenses de cassis, mûre ou groseille constituent le socle de l’expression de notre terroir.

Il semble impossible de parler du vignoble sans évoquer le bâti des vignes qui participe à l’identité de notre Commune : les cabinets de vignes. Un inventaire très complet existe et dénombre plus de 70 cabinets dont beaucoup auraient besoin d’être restaurés pour sauvegarder l’authenticité du paysage viticole castelmeillantais.

Le tourisme

Tout au long de l’année l’Office de Tourisme est à votre disposition pour vous conseiller sur les sites à visiter, les chemins de randonnées à parcourir, les hébergements à votre disposition. Il organise également des animations telles que des expositions, des concerts et manifestations diverses dans le cadre des « vendredis culturels », des visites de villes, des découvertes de terroir, des randonnées spécifiques…. et anime ainsi la Commune.

A noter :

Etang Merlin

PREVERANGES

Maire
PIGOIS Fabrice

Adresse postale
8 rue Grande
18370 PREVERANGES

Tél. 02 48 56 46 77
Fax 02 48 56 41 62

Email
mairie.preveranges@wanadoo.fr

Horaires d’ouverture
Lundi au vendredi : 8h45 – 11h45 / 13h45 – 17h15

Nombre d’habitants
596

Superficie
38,16 km²

Nom des habitants
Préverangeois(e)

Gîte d’étape – Gîte de groupe
Salle des fêtes
TARIFS PREVERANGES

 

REIGNY

Maire
VILLERS Sébastien

Adresse postale
Route de Saint-Maur
18270 REIGNY

Tél. 02 48 56 63 12
Fax 02 48 56 78 71

Email
mairie.de.reigny@orange.fr

Horaires d’ouverture
Lundi – Vendredi : 9h – 12h
Mardi – Jeudi : 9h – 12h / 14h – 17h

Nombre d’habitants
260

Superficie
2 461 ha

Nom des habitants
Reignissois

SAINT-CHRISTOPHE-LE-CHAUDRY

Maire
MUNOZ Pascal

Adresse postale
Route de Culan
18270 SAINT-CHRISTOPHE-LE-CHAUDRY

Tél. 02 48 56 63 20
Fax 02 48 56 63 43

Email
communestchristophelechaudry@wanadoo.fr

Horaires d’ouverture
Mardi et vendredi : 9h – 12h

Nombre d’habitants
98

Superficie
1 752 ha

Nom des habitants
Saint-Christophoriens et Saint-Christophoriennes

SAINT-MAUR

Maire
COURZADET Patrick

Adresse postale
Le bourg
18270 SAINT-MAUR

Tél.02 48 56 66 06
Fax 02 48 56 63 89

Email
mairiestmaur18@wanadoo.fr

Horaires d’ouverture
Mardi et vendredi : 8h30 – 12h30 / 13h – 17h
Mercredi : 8h30 – 12h30

Nombre d’habitants
246

Superficie
2 507 ha

Nom des habitants
Saint-Maurien(ne)

SAINT-PRIEST-LA-MARCHE

Maire
GIRAUD Jean

Adresse postale
Le bourg
18370 SAINT-PRIEST-LA-MARCHE

Tél. 02 48 56 48 05
Fax 02 48 56 48 05

Email
maire.stpriest.18@wanadoo.fr

Horaires d’ouverture
Lundi : 9h – 12h15 / 13h – 17h
Mardi : 8h30 – 12h15
Mercredi : 8h30 – 12h / 14h – 17h

Nombre d’habitants
244

Superficie
2033 ha

Nom des habitants
Saint-Préjetois(e)

Salle des fêtes de St Priest la Marche
Modalités de réservation salle des fêtes de St Priest

 

Historique

Au XVIIè siècle, le Duché de Bourges gagne la bataille l’opposant au Duché de Limoges pour la conquête de Saint-Priest-la-Marche place forte de la religion catholique. On peut supposer que, plus tard, Napoléon dut tenir compte de cette victoire pour rattacher Saint-Priest-la-Marche au département du Cher.
La commune de Saint-Priest-la-Marche dans le canton de Châteaumeillant est située à l’extrémité sud du département du Cher avec celle de Préveranges. Elle est limitrophe des départements de l’Indre et de la Creuse et distante de Bourges de 85 kilomètres. Son sous-sol rocheux constitue l’un des derniers contreforts du Massif Central. Le sol est essentiellement siliceux et un peu argileux.
Saint-Priest, en Boischaut, est en fait une petite commune de la Marche dont elle possède la topographie fortement vallonnée. L’Indre y prend sa source et l’arrose sur deux kilomètres. Le bourg, assez groupé, est à peu près au centre de la commune qui comporte également sept hameaux relativement importants répartis sur l’ensemble du territoire.

Origine

La toponymie, Sanctus-Prejectus en 1197 (d’après les archives de l’abbaye des Pierres), Sanctus-Prejectus-de-Marchia en 1292, Saint-Prie-la-Marche au XIVème siècle, renvoie au nom de Praejectus qui fut évêque d’Auvergne au VIIème siècle. En 1555, l’adjonction de « la-Marche » indique que cette ancienne région géographique et féodale empiétait, pour une petite partie, sur le territoire sud-ouest de l’actuel département du Cher.
La paroisse
Elle dépendait de l’abbaye de Déols qui y nommait les Prêtres. Après la suppression de cette abbaye les nominations furent faites par le roi.

L’église

Comme l’agglomération, l’église est peu importante. Elle est formée de deux rectangles. Sa nef est couverte d’un berceau en bois. Le chœur voûté, sur nervures prismatiques en deux travées, est éclairé d’une fenêtre orientale à meneaux trilobés. Au milieu d’une pierre tombale située dans la nef est sculpté en relief un écusson chargé de trois lions, timbré d’un heaume et surmonté d’une croix grecque. Cette pierre porte la date 1609 L.D.C. Des modifications ont été effectuées dans cet édifice en 1884.

Châteaux et Seigneuries

La Courcelle

Du Château, situé sur le coteau dominant Saint-Priest au sud, il reste un corps de logis percé de croisées surmontées d’une accolade permettant de dater celles-ci du XVème siècle (peut-être vers son début). Une tourelle à haut toit se dresse à l’angle ouest du bâtiment. En furent propriétaires, Humbert de la Courcelle en 1429, Louis-Gabriel Curaulx en 1717, Louis du Peyroulx en 1786. Quelque temps plus tard, la Courcelle dut appartenir à Monsieur François de Bize de Puysac dont un descendant. Monsieur Lézaud, la posséda ensuite. Ces quelques indications ne suffisent pas pour reconstituer l’histoire du château.

Vicher

Cette ancienne seigneurie appartenait à Durand de Vicher en 1270, à Guillaume de Guilhet, seigneur de Vicher en 1270, à Guillaume de Guilhet, seigneur de Vicher, en 1333-1338, à Raymond Bertrand en 1459, et à Claude Bertrand en 1507-1557. Depuis lors ce fief semble uni à la Tour de Boueix. L’ancienneté de la date de cette union explique qu’aucune découverte de vestiges seigneuriaux n’ait été signalée.

Prieuré et Abbaye

La Ville-aux-Moines

Ce prieuré de Chezal-Benoit aurait dit-on été fondé par Henri de Seuly, du consentement de Roger de Brosse, seigneur de Sainte-Sévère en 1278 qui avait fondé précédemment cette chapelle sur sa terre de la Pérouse. En 1338, Louis de Brosse, seigneur de Sainte-Sévère fit de nouvelles générosités à ce prieuré.
En 1519, mention est faite de la chapelle alors qu’en 1555 il s’agit du prieuré de Notre-Dame de la Ville-aux-Moines ou prieuré de Notre-Dame de la Courcelle. Ce sanctuaire consacré à la Sainte-Vierge a été détruit.

Trentanges

Trentanges en 1230, Santrangüs en 1382, Trentaiges en 1549.
L’abbaye d’Orsan posséda, en ce lieu, une métairie et une chapelle dès le XIIème siècle. Celle-ci a complètement disparu.

Archéologie

Peu de traces antiques ont été signalées à Saint-Priest. En 1889, à la limite des départements de la Creuse et de l’Indre, une boite funéraire de l’époque Gallo-Romaine a cependant été découverte.
Le souterrain-refuge, découvert au Fourneau voici une vingtaine d’années, est d’un type couramment représenté dans cette région. Il n’existe toujours pas d’explications certaines concernant la destination et la datation (peut-être les époques médiévale et moderne) de ces souterrains.

SAINT-SATURNIN

Maire
DURAND Gérard

Adresse postale

1 Route de Sainte-Sévère
18370 SAINT-SATURNIN

Tél. 02 48 61 60 75
Fax 02 48 61 63 52

Email
mairie-saintsaturnin18@wanadoo.fr

Horaires d’ouverture
Lundi – mardi – jeudi – vendredi : 9h – 12h / 14h – 17h30

Nombre d’habitants
430

Superficie
3 904 ha

Nom des habitants
Saint-Saturninois(e)

Histoire

D’une superficie de 3 904 hectares, comprenant 90 ha de bois et taillis, et peuplée de 430 habitants, St-Saturnin est située au sud du Boischaut. Elle compte 39 hameaux et une vingtaine d’exploitations d’environ 130 ha en polyculture élevage.
Des haches préhistoriques ont été trouvées dans différents endroits de la commune. Une enceinte de type romain, située à Bagneux jouxtait la voie romaine qui menait de Poitiers à Clermont-Ferrand.
On trouve mention de la paroisse de St-Saturnin dès 1257, dans les archives de l’abbaye des Pierres. Cette paroisse appartint à la seigneurie de Châteaumeillant, cependant quelques hameaux dépendaient de l’Abbaye des Pierres (abbaye jadis située à Sidiailles et aujourd’hui en ruines). Lors de la guerre de Cent Ans, un château fut érigé à Maransanges. Il n’en reste plus rien. A la Révolution, St-Saturnin prit brièvement le nom de  » Bombardon  », un lieu- dit de la commune.

Le blason

Il a été conçu par M. Claude Pèlerin et restauré en 2014 par Brigite Bardelot, peintre local.
1er quartier :  »de gueule à la croix d’or alésée » symbolise la christianisation du Berry et les mérites de Saint Saturnin.
2ème quartier :  »d’azur au cygne d’argent » rappelle l’histoire de la famille de Clèves dont l’un des membres fut seigneur de Châteaumeillant.
3ème quartier :  »d’azur aux deux truites d’argent » représente l’étang de Bombardon.
4ème quartier : »de gueules au tilleul de sinople » illustre l’arbre de la Liberté planté au centre de la commune.

La mairie

Du XVIIIème siècle, elle fut tout d’abord une maison particulière.
Elle servit ensuite d’école en 1862, de logement pour les instituteurs avant de devenir, après sa restauration en 1994 et 1995, le bâtiment que nous connaissons.

Le tourisme

L’étang de Bombardon, construit en 1981 sur des parties d’anciens communaux, grâce à un legs, a été mis en eau en 1983. Sa superficie est de 1,20 hectare. Son site remarquable attire de nombreux pêcheurs. Un abri permet de pique-niquer et d’organiser différentes manifestations d’ordre familial ou associatif. Un feu d’artifice y est tiré le 3ème dimanche de juillet.
Une aire de camping-cars et de services d’une douzaine de places est installée route de Pérassay.

Le chemin des Maîtres-Sonneurs, d’une longueur de 175 km, allant de St-Chartier dans l’Indre à Huriel dans l’Allier, traverse notre commune. Il suit l’itinéraire emprunté par les joueurs de cornemuse du roman éponyme de George Sand.
De plus, différents sentiers peuvent vous amener à découvrir les sites bucoliques de notre commune.

Un commerce multiservices est ouvert dans le bourg depuis 2007.
Il permet aux camping-caristes et aux randonneurs de se désaltérer ou d’effectuer des achats de première nécessité.

Il subsiste, sur le territoire de St-Saturnin, quelques granges à auvents typiques du Boischaut.